NUIT DEBOUT NICE

Faudra corriger alessiô !


#1

La vérité est que nul ne peut mettre de pression sur vous sans votre consentement. Si vous vous sentez écrasé par les attentes

d’autrui, c’est parce que vous le voulez bien. Si vous avez l’impression d’être contrôlé ou manipulé, c’est que vous l’acceptez.

Rien ne vous y oblige ! Il n’y a aucun mal à vous affirmer ou à défendre ce qui vous semble juste. Beaucoup de chrétiens ont

peur de dire ce qu’ils pensent. Ils trouvent plus spirituel de se taire et de tout accepter. Mais Dieu ne vous demande pas

d’être un paillasson – et il ne veut pas que vous soyez une poule mouillée.

Une réflexion pour aujourd’hui

De quelles façons pouvez-vous vous affirmer et éviter de vous compromettre en tant que chrétien ? Certaines de vos décisions

ont-elles été dictées davantage par le souci de l’opinion des autres que de celle de Dieu ? Quelles en ont été les conséquences ?

T’est bien : c’est beau : mieux qu’un plat ! je trance-mais-mets : tata l’ôracle fatigue sec

Spiderman a tante may = Catholman a tata l’ôracle en fin de vie = mouais …

Ton truck !

Je crois profondément en la valeur de l’encouragement !

C’est pourquoi ce matin, Alex, je veux vous dire : Bravo !

Bravo Alex ! Bravo pour tout ce que vous faites ! Bravo pour qui vous êtes, et bravo pour qui vous devenez !

Comme disent les Américains : “Good job”, Alex !

Je sais que vous cherchez à plaire à Dieu. Je sais que vous cherchez à devenir meilleur(e) jour après jour. Je sais que vous

vous appuyez sur Dieu pour cela.

Pour toutes ces raisons Alex, et pour bien d’autres encore que je ne connais pas, je veux vous dire, et vous redire : Bravo Alex

! Good job !

Et vous, qui allez-vous encourager aujourd’hui ? À qui allez-vous dire… “Merci d’exister” ?

C 'est le gratteux a teleternel : C’est Immense !

“Il est dangereux d’avoir peur des hommes […].” Proverbes 29.25

Si vous vous souciez constamment de ce que pensent les autres, vous êtes pris dans un piège affectif. Non seulement vous ne

devez pas plaire à tout le monde, mais vous ne le pouvez même pas. C’est une illusion de croire que pour être heureux, vous

devez être apprécié et approuvé de tous. C’est totalement faux.

Même Dieu ne peut pas plaire à tout le monde, et seul un insensé essaierait de faire ce qui est impossible même à Dieu. Jésus a

dit que son seul but était d’être agréable à son Père (Jean 8.29).

Alors que faire face à des personnes difficiles à satisfaire ? Pour commencer, vous n’avez pas à céder constamment. Ce n’est

pas parce que vous êtes chrétien que vous devez vous abaisser devant tout le monde et vous laisser manipuler. Il est écrit dans

Romains 12.2 : “Ne laissez pas le monde qui vous entoure vous couler dans son moule” (traduction libre).

La vérité est que nul ne peut mettre de pression sur vous sans votre consentement. Si vous vous sentez écrasé par les attentes

d’autrui, c’est parce que vous le voulez bien. Si vous avez l’impression d’être contrôlé ou manipulé, c’est que vous l’acceptez.

Rien ne vous y oblige ! Il n’y a aucun mal à vous affirmer ou à défendre ce qui vous semble juste. Beaucoup de chrétiens ont

peur de dire ce qu’ils pensent. Ils trouvent plus spirituel de se taire et de tout accepter. Mais Dieu ne vous demande pas

d’être un paillasson – et il ne veut pas que vous soyez une poule mouillée.

Une réflexion pour aujourd’hui

De quelles façons pouvez-vous vous affirmer et éviter de vous compromettre en tant que chrétien ? Certaines de vos décisions

ont-elles été dictées davantage par le souci de l’opinion des autres que de celle de Dieu ? Quelles en ont été les conséquences


#2

Sa doit aller !